Droit et internet
Accueil du site > Y’a pas que le droit > Mes voitures de collection > Quelques bons conseils pour vivre avec une voiture ancienne

Quelques bons conseils pour vivre avec une voiture ancienne

Le fruit de plus de 30 ans d’expérience (et de co....ries :-) )

2008

Je ne suis, je le répète, qu’un modeste amateur. Mais, depuis que je roule en anciennes, il y a quelques trucs que j’ai fini par apprendre. Voici donc quelques conseils, en espérant que mon expérience serve aussi à d’autres que moi :-)

Voir aussi Les petits trucs utiles pour vivre avec une ancienne

Je vais essayer progressivement d’ajouter des liens vers des articles développant chacun de ces conseils, afin de les rendre plus explicites.

1 - Ne jamais faire d’économie sur les lubrifiants utilisés.

C’est une économie stupide car ça se paie toujours à plus ou moins long terme. Il y a deux écoles à ce sujet : ceux qui utilisent une huile de haute qualité et ceux qui vidangent souvent...

2 - Toujours changer ensemble tous les joints ou éléments d’un système hydraulique donné.

Si vous changez les joints du maître cylindre, changez AUSSi les joints du ou des cylindres récepteur(s). La surpression causée par les joints neufs va probablement avoir raison des autres à brève échéance.

Exemple, j’avais changé seulement le maître cylindre d’embrayage en 2009 (faute de temps avant de partir en vacances), et paf, début 2011, c’est le récepteur d’embrayage qui fait des siennes

3 - Ne jamais charger la batterie d’une voiture sans la déconnecter du véhicule.

Ou tout au moins prenez le soin de déconnecter l’alternateur, sinon vous avez toutes les chances de le griller.

4 - Ne jamais changer un truc quelconque, aussi trivial soit-il, la veille d’un voyage, d’une sortie, ou pire, d’une course.

Il vaut mieux toujours pouvoir utiliser la voiture calmement pour tester si tout va bien et corriger ce qui cloche tranquillement à la maison, plutôt que de rater une sortie ou être enquiquiné par une bricole pendant un voyage.

5 - Ne jamais monter un accessoire électrique en directe, sans fusible si relais.

Un fusible qui pète, c’est facile à changer, un début d’incendie, c’est nettement moins aisé à arrêter. Voir mon article Le relais en électricité automobile

6 - Ne jamais rouler avec un réservoir presque vide.

Les inévitables saloperies au fond réservoir vont se faire un malin plaisir de venir boucher qui la pompe à essence, qui le carburateur... (ajouter un filtre à essence si il n’y en pas encore).

7 - Toujours lubrifier régulièrement sa voiture en utilisant le schéma de graissage, sans en oublier ni se tromper.

Mieux vaut lubrifier les éléments mécaniques un peu mais souvent, que rarement et beaucoup.

(j’ai souvent vu des amateurs débutants graisser via les purgeurs de frein...)

8 - Ne jamais travailler sous une voiture en la levant simplement avec un cric. Toujours la mettre sur chandelles.

C’est certes moins rapide, mais il y va de votre sécurité. J’ai perdu un copain comme ça, écrasé par son Austin-Healey :-(

9 - Toujours utiliser le bon outil pour faire ce que l’on a à faire.

Une clé à molette sert surtout à arrondir les boulons. Un écrou de 3/8 se dévisse avec une clé de 3/8, pas avec une clé métrique de 9. Voyez ici mon petit texte sur les différents formats de clés et de pas de vis

10 - Ne jamais mélanger sur une voiture de la visserie en pouce et de la visserie métrique.

Vous vous compliquez inutilement la vie en nuisant à la facilité d’entretien et à l’originalité du véhicule. Sans compter que c’est une source d’erreurs parfois difficiles à réparer ("foirer" un pas de vis...) et de gros mots :-)

11 - Nettoyer régulièrement l’extérieur du radiateur de toutes les saloperies que la vitesse accumule sur lui.

Le refroidissement d’une ancienne est rarement suffisant. Pourquoi lui compliquer encore la tâche ? Songez également à mettre un fin grillage style "garde-manger" derrière la calandre pour retenir lesdites saloperies.

12 - Avant d’ajouter un accessoire sensé améliorer tel ou tel point de la voiture, toujours commencer par vérifier que le point en question est en parfait état de fonctionnement.

Ajouter un ventilateur thermo-couplé aidant au refroidissement est une bonne idée, mais encore faut-il que tous les éléments du circuit de refroidissement lui même aient été vérifiés auparavant.

13 - Utilisez l’huile de coude

Il s’agit d’un excellent produit, particulièrement bon marché, qui ne tâche pas et parfaitement écologique, qui plus est

14 - Enfin, ayez de l’ordre lorsque vous intervenez sur votre voiture.

Chaque outil à sa place, une pièce démontée doit être stockée proprement avec ses accessoires et sa visserie.

(Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais... :-)

P.-S.

Enfin, dernier conseil qui devrait être le premier : roulez RE-GU-LIERE-MENT. L’immobilisation use une voiture d’avantage qu’un usage régulier (une dizaine de kilomètres par semaine me semble parfait). Hydraulique qui "colle" ou rouille, relais et vis platinées qui se corrodent, etc... sont la source d’inépuisables petits ou gros désagréments qu’une utilisation régulière de votre voiture empêche naturellement.

Sans compter que vous prendrez plaisir à l’utiliser :-)

2 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0